RAPHAEL BOUYER

 

Raphaël Bouyer est né à Montauban en 1991. Il obtient son baccalauréat mention Arts Plastiques, puis entreprend des études supérieures en Art. Très tôt conscient de sa singularité, étranger au moule proposé par la faculté d’Arts plastiques ou les Beaux-Arts, mais fort d’une formation à la peinture puis au dessin dès l’âge de 16 ans et pendant de nombreuses années, Raphaël choisit en 2012 de se retirer des institutions pour tracer son propre sillage. Un véritable engagement !

Il vit et travaille à Toulouse.

 

 

 

 

Démarche artistique

 

Mon travail s'égrène, série après série, tableau après tableau, telle une litanie obsessionnelle sur le thème de la fragilité de la nature confrontée à l'homme, et de la fragilité humaine confrontée à sa condition environnementale et sociale...Le monde anxiogène, les enjeux environnementaux et sociétaux, voire sociaux, tout cela se trouve décliné dans mon travail sur un mode narratif.
 
Je travaille en techniques mixtes sur toile, avec une dominante de peinture à l'huile, et des ajouts d'encre de Chine, de feutre et de marker. Très inspiré depuis quelque temps par David Hockney, parmi d'autres maitres contemporains, je ne renie pas pour autant ma fascination pour les arts graphiques asiatiques et les grands maîtres japonais Hokusai ou Hiroshige.

 

 

Critiques (extraits)

 

"Non loin d'une nouvelle objectivité ou d'une figuration narrative réappropriée, le travail de Raphaël Bouyer sonne de façon singulière comme la construction d'une épopée dérisoire, un regard humaniste posé sur "l'homme confronté à son humanité perdue". En intime résonnance avec les quêtes existentielles de notre temps, Raphaël Bouyer nous parle de lui, de nous, par l'intermédiaire de ses personnages qu'il dépouille au fil de ses séries. Métaphysique de l'âme. Prune Cantor

 

 

"...Cette dystopie sociétale, Raphaël Bouyer tente ainsi de l’enrayer dans les creux bariolés de l’espace de la toile par la spiritualité. Le post apocalyptique devient miroir des insécurités modernes mais émet l’espoir d’un interstice lumineux aux problèmes actuels et aux enjeux attenants, donnant à la peinture de l’artiste une dimension humaniste..." Charline Corubolo

 

 

"...Il matérialise dans ses peintures un univers visuel à l’esthétique unique, qui exploite les conséquences imaginaires du déséquilibre actuel entre nature et culture. L’artiste parvient ainsi à créer une iconographie saisissante, qui pousse à un questionnement individuel et sociétal."

Adèle Tilouine


 

 

 

 

PARCOURS (sélection)

 

 

- 2022 Domaine Calmel-Joseph, Montirat (11), résidence d'encadrement artistique à l'invitation de l'Association Extraordinaire.

 

- 2020 GALERIE G, Exposition collective "Them'Art" sur le thème de l'"Harmonie", Toulon-La Garde (83), France.

 

- 2019 MUSEE MOLO BRIN, exposition collective, "Verba volant, scripta Manet", Olbia (Italie).

 

- 2018 Galerie Marielle Bouchardexposition personnelle, "Dénaturation"  (Grenoble),

 

 -  2018 GALERIE MARIELLE BOUCHARD, exposition collective "Group Show" (Grenoble)

 

-  2017 Exposition collective itinérante "Premio Marchionni", MUSEE MAGMMA (Villacidro), Milan, Bologne, Urbino (Italie).

 

- 2016 INSTITUT CULTUREL BERNARD MAGREZ, Exposition collective "Grand Prix Bernard Magrez d'Art Contemporain" (Bordeaux).

 

- 2016 Salon MACPARIS (Paris).

 

- 2015 Centre d'Art Nyoguan à Chengdu, Exposition collective France/Chine, (Chine).

 

 

 

PRIX et Distinctions

 

- 2019 Lauréat du "Prix Spécial exposition Edouard Manet", concours d'art Premio Marchionni (Italie).

 

- 2017 Primé au concours d'Art Premio Marchionni, Villacidro (Italie).

 

- 2015 Lauréat du concours "Jeunes talents Arbustes", Mantes la Jolie.

 

 

PUBLICATIONS-PRESSE

 

-Catalogue exposition "Image and imagination", China-France 2015 in Chengdu (Chine).

-Catalogue Salon d'Automne de Paris 2015

-Catalogue ParisArtistes 2015

-Catalogue exposition "Summer camp", été 2016, Galerie le 18bis (Paris).

-Catalogue Macparis 2016.

-Catalogue Premio Marchionni 2017 (Italie).

-Magazine "Artension" mars/avril 2017 page 20, critique par Prune Kantor .

-Magazine "Art dans l'air" mars/avril 2017, éditorial.

-Web magazine "Le Petit Bulletin", mars 2018, édito: 

http://www.petit-bulletin.fr/grenoble/expositions-article-60659-Raphael+Bouyer+++++J+aime+l+idee+de+percuter+directement+le+spectateur++.html

-Web magazine C2, mars 2018, édito:

http://charlinecorubolo.wixsite.com/c-au-carre/single-post/2018/03/20/La-nature-d%C3%A9shumanis%C3%A9e-de-Rapha%C3%ABl-Bouyer

-Var Matin du 9 fév. 2020:

 https://www.pressreader.com/france/var-matin-grand-toulon/20200209/281685436843495